Fr

A Toutes Jambes

Un claquement de doigt et une machine à remonter le temps, et vous voilà plongé dans une toute nouvelle existence, sans possibilité de retour en arrière. C’est ce qui est arrivé à la productrice et présentatrice de Radio 1, Krista Bracke. Le dimanche, elle interviewait encore le chanteur Luc De Vos et, à peine cinq jours plus tard, elle frôlait la mort sous l’action de la bactérie streptococcus pyogenes (la bactérie mangeuse de chair), qui tentait de s’emparer de son corps.

En 2009, Krista Bracke a connu l’enfer : elle a perdu ses deux jambes et porte désormais des prothèses, elle a dû subir une reconstruction de la main droite et a surmonté 10 pneumonies. Elle a été catapultée dans une autre vie, une vie sens dessus dessous, une vie sur échasses (du nom de son livre, A Toutes Jambes). À l’origine de ce chaos, un déficit immunitaire : le CVID (Common Variable Immunodeficiency ou déficit immunitaire commun variable), qui n’a pourtant été détecté qu’un an après l’assaut fatal de son corps. Avec un diagnostic précoce, elle n’aurait pas subi toutes ces pneumonies à la chaîne, et les dommages pulmonaires chroniques auxquelles elle a fait face, auraient pu être limités plus tôt. D’où l’importance des signaux d’alarme qui peuvent nous alerter d’un déficit immunitaire sous-jacent : plus vite les médecins sont mis sur la bonne voie, meilleure est la qualité de vie du patient. 

Krista Bracke ne se considère pas pour autant comme une victime, car elle a été entourée par un groupe de personnes fortes et solides qui ont fait pour elle les bons choix au bon moment. De l’intensiviste qui a continué à la réanimer sans relâche, à son mari qui ne voulait la laisser partir à aucun prix. Ou, pour reprendre les mots de Krista : « J’ai eu tellement de chance ».

Dans son livre A Toutes Jambes Krista Bracke raconte le combat qu’elle a livré pour appréhender les restrictions de sa nouvelle vie. Pour retrouver un équilibre dans sa vie de maman de deux garçons. Pour repousser toujours un peu plus ses limites, car sept ans plus tard, elle a pu réapprendre à marcher, à nager, à faire du vélo, à conduire une voiture, à danser le tango et même à courir avec des lames...

Bol-bracke.png

Krista Bracke

Présentatrice

Radio 1

Les médecins me laissaient moins de 5 % de chances de survie, sans savoir comment j’allais m’en sortir. Et regardez maintenant ! Je suis toujours là, sans handicap mental et avec des séquelles physiques qui ne m’empêchent pas de vivre.

Commendez le livre

Vous voulez lire toute l’histoire de Krista ?

Vous avez ici la possibilité de commander son livre  « A Toutes Jambes » en envoyant un e-mail à infoboppi@gmail.com.

Les bénéfices de ce livre sont intégralement reversés à l’association de patients BOPPI.

Door deze site te gebruiken, gaat u akkoord met het gebruik van cookies. Cookies kunnen worden beheerd in uw browser of de apparaatinstellingen.